La sieste - CPE Les Jolis Minois
preloader

Recherche

La sieste

La Sieste

La sieste et le repos font partis des besoins de base essentiels des enfants. En fait, dormir est aussi essentiel que d’être nourri et aimé. Ce besoin de se régénérer se manifeste, chez les enfants, par des signes tant physiologiques que comportementaux tel qu’une baisse d’attention, de l’apathie, de l’irritabilité et même de la fatigue. On peut alors dénoter une réduction des performances intellectuelles et physiques chez les personnes de tous âges.

C’est pendant cette période de repos qu’il y aura sécrétion de l’hormone de croissance, qui favorise donc la croissance physique en plus de participer à la réparation des tissus et des cellules usées. Ce moment de détente permet aussi de minimiser les effets cumulatifs de la fatigue et de rééquilibrer la forme physique et psychique de l’enfant. Grâce au sommeil, s’effectue l’enregistrement et l’organisation des informations acquises au cours de la journée, de même que la résolution des tensions accumulées le jour.

 


 

À quoi sert le sommeil chez le jeune enfant?

 

  • Récupération pour le corps et le cerveau

  • Mémorisation et intégration des apprentissages

  • Maturation du système nerveux et fabrication du cerveau

  • Sécrétion de l'hormone de croissance

  • Régularisation de l'humeur

 


La sieste est une période de détente pour tous. Nous privilégions une approche douce sécurisante et respectueuse du rythme de chacun. Après 45 minutes l’enfant, s’il ne dort toujours pas, peut regarder un livre et graduellement avoir accès à du matériel de jeu calme et stimulant style bac à dodo. L’équité ne veut pas dire les mêmes règles pour tous en même temps, mais bien une réponse aux besoins individuels dans un cadre prévisible et sécurisant.

La préparation à la sieste se veut en douceur, on privilégie des activités permettant aux enfants de s’apaiser avant, afin qu’ils soient disponibles à l’endormissement. Bien que l’autonomie soit une valeur qui fait l’unanimité, on prend le temps de donner un moment d’attention individualisé à chacun et on assiste les enfants à la préparation de leurs matelas.

La préparation à la sieste est tout aussi importante que celle-ci et requière une constance. Elle amène l’enfant à se détendre avant de s’abandonner au sommeil. Nous préparons les enfants à la sieste en tamisant les lumières et en favorisant des jeux calmes en plus petits groupes ou en individuel. L’histoire avant la sieste est également un rituel favorisant la sécurité et l’endormissement (marqueur de temps).

Chez les poupons :

Au CPE Les Jolis Minois, il est important pour nous de respecter le rythme du poupon. Au départ, nous respectons l’horaire et la routine (dans la mesure du possible) que le poupon avait à la maison. Le personnel éducateur reste dans la chambre de dodo pour sécuriser et rassurer le poupon. Nous favorisons l’utilisation des objets de transitions de type suce, doudou, toutou, en cohérence avec les habitudes de la maison, puis, tout doucement, nous amenons le poupon vers l’endormissement autonome afin de le préparer à la transition de la sieste sur un matelas au sol dès l’âge de 18 mois.

Chez les 18 mois et plus :

L’horaire est sensiblement le même pour les enfants de 18 mois et plus. Nous nous adaptons aux besoins de l’enfant et respectons les besoins de chacun. Il se peut que les plus petits se couchent plus tôt que les grands, surtout en début d’année, mais, généralement, au fil du temps, ils prennent le rythme des plus grands quand ils sont prêts. Le réveil se fait progressivement selon le rythme de chacun. L’accueil de l’éducatrice est chaleureux et se fait tout en douceur.

 


Le rôle de l’éducatrice lors de ce moment de détente est de favoriser le calme en étant paisible dans ses gestes et ses paroles. L’éducatrice doit s’assurer du bien-être de l’enfant et être disponible en tout temps. Une approche positive aidera à rendre ce moment agréable. La compréhension face à l’enfant qui ne dort pas ou qui, lors de ce moment, demande une attention particulière est de mise. Encourager et/ou féliciter l’enfant qui ne dort pas et qui arrive à bien se détendre valorisera l’estime de soi de ce dernier.


 

Les interventions possibles lors de la sieste

L’enfant est libre de ses mouvements tant qu’il ne réveille pas ses pairs, toutefois s’il perturbe le climat, l’éducatrice va s’asseoir près lui en lui offrant une proximité au besoin, selon le désir de l’enfant elle pourra l’aider à s’apaiser en lui caressant le dos ou les cheveux. Parfois, seulement la présence de l’adulte suffit pour aider l’enfant à relaxer.

Lorsqu’un comportement dérangeant est présent de manière plus consistante et régulière, le matelas de l’enfant sera placé dans un endroit plus calme, dans un coin du local là où il y a moins de stimuli mais toujours avec proximité. Lorsqu’un comportement dérangeant perdure dans le temps nous tentons avec l’aide de la conseillère de comprendre ce qui se cache derrière ce comportement.

Au besoin une petite opération coup de pouce peut être mise de l’avant. Bien sûr le parent et son expertise est alors mis à contribution et au besoin, dans certaines situations plus rares, nous pouvons demander l’opinion non formelle de nos professionnelles.